The Nounatouch

Ecoutez votre voix intérieure mais changez le dialogue

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article est le sixième de la série écrite pour accompagner le challenge “Vaincre la procrastination”. Vous trouverez le précédent article ici.

Ce dont nous n’avons pas encore parlé, c’est cette petite voix dans notre tête qui nous encourage à aller faire autre chose – donc procrastiner, ou l’autre … la critique … celle qui nous dit à quel point nous sommes nuls parce que nous n’avons pas réalisé les choses que nous avions décidé de faire.

Pourquoi est-il important d’écouter ces voix ? Parce qu’elles ont un impact sur votre vie à la fois au niveau conscient et subconscient. Commençons par cette voix négative car je pense qu’à long terme, c’est la plus destructrice des deux. Petit retour sur le premier jour de ce challenge, nous avons parlé de l’importance de se pardonner.

Pour récapituler rapidement, il ne vous sert à rien de vous battre pour tous les moments de procrastination passés, ni à vous attendre à «échouer» en remettant encore au lendemain. Personne n’est parfait. Nous avons tous de bons et de mauvais jours. L’important est de vous en rendre compte et de faire de votre mieux.

Cette petite voix négative dans votre tête ne vous aide pas à faire cela. Prenez-en conscience et quand vous l’entendez, faites-la taire. Vous pouvez le faire par exemple en lui répondant à voix haute ou par écrit (via un journal). Ou l’ignorer et faire autre chose. Faites tout ce qu’il faut pour faire taire cette voix. Une bonne option est de prouver que ce que cette voix vous dit est faux, en faisant quelque chose de productif. Au fil du temps, vous l’entendrez de moins en moins, surtout si vous apprenez à ne plus y prêter attention.

Ensuite, il y a l’autre voix, la voix dans votre tête qui vous dit que c’est beaucoup plus amusant de faire à peu près tout, sauf ce que vous devriez faire. Nous la connaissons tous celle-là aussi. Nous pouvons être assez innovants lorsqu’il s’agit de faire autre chose que ce ce que nous avions prévu. Et cette petite voix nous nourrit de suggestions et nous encourage.

La meilleure façon de changer cette voix particulière en quelque chose de plus productif est d’utiliser des affirmations «Oui… et». “Oui, jouer à des jeux vidéo semble très amusant et je vais jouer pendant environ une heure après avoir terminé cette tâche.” “Oui, répondre à mes mails à chaque fois que le téléphone sonne est tentant et je vais le faire mais dans 1 heure après avoir terminé mes 2 tâches actuelles.” “Oui, regarder cette émission me permettrait de me délasser un peu et je la visionnerai dès que je termine de faire mes comptes.” Utilisez les suggestions que cette voix vous donne comme pots-de-vin si elles semblent amusantes. Sinon, ignorez-les ou remettez-les au lendemain, là vous avez complètement le droit. Remettre votre session Netflix au lendemain vous rendra plus productif, for sure !

Exit mobile version